Des mots, ici et là

Poêmes, récits

L’impénétrable

Classé dans : Liens — 23 janvier, 2010 @ 2:52

Il y a tant d’étoiles, de voiles, qui se dévoilent, 

Des rêves inachevés, tourmentés, une continuité 

 

Tu  navigues dans ses eaux, ce ruisseau, ce radeau, 

Sentant les gouttes, le doute, ta route. 

 

Tu comptes tes années, enlacés, caressés, 

Emportées  par le vent, le temps, cette instant. 

 

Tu aimes les fêtes, les quêtes, les conquêtes, 

Retraçant tes  souvenirs, ce plaisir, ce désir. 

 

Tu relates  ton chemin, ses câlins, ton destin, 

Et tes sens se réveillent, s’émerveillent, tu veilles. 

 

Tu nourris cette envie, ta vie, à l’infinie, 

Ton approche de la réalité, cette vérité, dans l’altérité. 

 

Tu  penses  à  cet amour, ce parcours, ton discours. 

Essayant d’en rire, guérir, et l’ensevelir.

Sentiments divulgués

Classé dans : Liens — 23 janvier, 2010 @ 2:37

Le plaisir, une alliance profonde. 

Le temps, les caresses de la nuit. 

Le parler, sourire d’une joie féconde. 

Les larmes, l’eau pure de la vie. 

 

La chaleur, couleur ensoleillée d’une braise abonde. 

Le rêve, univers d’une solitude enfouie 

Les fleurs, le parfum d’une pensée vagabonde. 

Le crie, le vécut d’une passion. 

 

L’odeur, l’ensoleillement dans une pénombre. 

Le rire, le bonheur et le malheur en fusion. 

L’amour, la clarté d’une ombre. 

La joie, un présent, un passé, une illusion. 

 

La vie, le temps d’une étincelle. 

La mort, la renaissance des sentiments éternels 

Vague à l’âme

Classé dans : Non classé — 23 janvier, 2010 @ 1:10

Ma destinée est toute tracée,
Sur une route de pavés.

Reflets d’une vie sans battement
Ou dans mes rêves je sillonne le temps.

Désirs insouciants, plaisirs teintés de couleurs,.
Sentiments d’émotions étoilées que ressent mon cœur.
.
Insatisfactions,  frustrations, la peine meurtrie mon âme.

Joie, amour d’un temps, le plaisir nourrit ce que l’esprit réclame.

Dans le royaume rougeâtre de mon petit monticule
Quiétude, solitude, j’erre en attente de ce crépuscule

Corps vacillant, yeux cillant, il n’y a aucun détour

Pour le pire ou le meilleur, le temps est un chemin sans retour.

Au delà d’un rêve

Classé dans : Non classé — 22 janvier, 2010 @ 8:42

Je rêve d’un au-delà, parsemé d’un champ de fleurs rayonnant, composé d’une verdure douce et moelleuse ou je pourrais m’y allonger et observer ses lumières scintillantes dans l’ombre céleste, en attente d’une brise étoilée. 

Un vent mystérieux  soulèvera et emportera mon âme dans l’air nuptial de cette atmosphère intemporelle, jonchée de lueurs éblouissantes dans une ambiance composé d’une constante brume de bien être, vaporisant ici et là, cette clarté universelle. 

Les nuits seront d’une beauté aveuglante, attisées par le feu éternel de l’existence réel du bonheur.  La vie sera sans fin et sans lendemain,  les secondes n’existeraient pas et l’éternité à porter de main. Si  cette au-delà  existe vraiment, mon désire serait de mourir pour la découvrir,  y vivre et m’en nourrir.

A vous de rêver maintenant, bonne lecture…

 

Les poèmes de Laurent |
Adrien, Lytho, Lyly, Jalma,... |
ARCHIMONDAIN |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Voyage au coeur du vide...
| the dead rose poet creations
| Ce que j'aime!